Skip to main content

Les journalistes marocains Omar Radi et Soulaimane Raissouni sont en détention préventive depuis près d’un an dans l’attente de leurs jugements reportés indéfiniment.
Omar et Souleymane ont entamé une grève de la faim pour demander des procès équitables ainsi que leur libération provisoire, vu qu’ils remplissent les conditions pour en jouir” .

Face à l’évidence de procès politiques, et malgré l’absence de séparation de pouvoirs, les autorités marocaines font quant à elles la sourde oreille et se targuent de l’indépendance de la justice et de la conformité des procédures.

Cette impasse confronte le peuple marocain à l’absence de perspectives des choix de sa classe politique. Dans cet extrait d’une interview tournée en 2019, Omar Radi revient sur le contexte de l’imposition par le régime marocain de lois liberticides.

Leave a Reply